Automne blanc

4 Novembre_
Paris_

L’automne,
Un thé fumant en terrasse,
Une jolie vue sur Paris,
Des premières sensations de froid,
Le nez au vent,
On se laisse aller à la rêverie.
Une ballade sur le Pont des Arts?
Bonne lecture

L’adresse: le fumoir, 6 rue de l’amiral Coligny, 75001 Paris
Le fumoir

AUTOMNE BLANC

L’automne est blanc,
Paris s’enrhume,
Emmitouflé
Dans le bitume.

Je vous revois,
Toi, ton foulard,
Dans le vent froid,
Du Pont des Arts.

Mon coeur est blême,
Et dans mes veines,
Coulent les larmes,
D’un vague à l’âme.

Comme un enfant,
Dans le silence
Assourdissant
De ton absence,

Je veux hurler,
Te rappeler,
Te serrer fort,
Ton coeur à tord.

Tu n’entends plus,
Tu n’écris plus,
Evaporé,
Mon bien aimé.

L’éternité
De ma tristesse
Sera gravée
Comme une promesse.

Comme un cadenas,
Sur ce pont, là,
Pont des amours,
Qui tournent court.

2 réflexions au sujet de « Automne blanc »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *